image-top

Interview de Hélène Suzzoni & de Lucie Vandevelde

UN TANDEM COMPLICE INSPIRE PAR LA POESIE

"Poèmes d'ombre & de lumière" et "Poèmes sous le vent" sont les premiers tomes d'une série de recueils de poèmes dans la collection "Le Palpitant". Questions à Hélène Suzzoni, l'auteur et à Lucie Vandevelde, l'illustratrice.

- Comment est née votre tandem ?
Hélène : Un jour, Lucie m'a proposé de composer quelques textes pour une de ses expositions. Le sujet en était la lumière. Un thème qui me tenait à cœur moi aussi! Le jour même, j'écrivais "Migrations", le premier né des douze poèmes d'ombre et de lumière. Lucie est aussitôt entrée en résonnance avec le texte et en a tiré une magnifique illustration. Nous avons pris conscience que nos deux univers s'interpénétraient et se répondaient l'un à l'autre. D'où notre envie très forte de continuer l'aventure avec d'autres thèmes : les éléments de la nature, en la pérennisant sous forme d'albums.

- Qu'est-ce qui t'a séduit Lucie dans les textes de Hélène ? Ce qui a fait écho en toi ?
Les textes d’Hélène sont des fenêtres ouvertes sur un jardin d’idées. Je les lis et j’ai instantanément des bouquets d'images, des images qui s'enracinent dans ses écrits pour s'épanouir aussitôt dans ma tête. L’univers littéraire d’Hélène résonne au plus profond de moi, c’est comme si je voyais l’âme de son écriture… C’est extraordinaire, et c’est un plaisir immense de créer des illustrations qui viennent s’emboiter comme un puzzle magique sur ces mots.

- Comment as-tu imaginé l'illustration des poèmes ?
Chaque recueil de poèmes porte sur une thématique : les éléments essentiels pour vivre sur terre. Donc, de chaque thématique, découlent des évidences.
Pour les "Poèmes d’ombre et de lumière", j'ai opté pour une alternance d'ombre et de lumière sur chaque page, comme un balancier entre deux mondes, entre le jour et la nuit, entre ce qui éclaire et obscurcit… créant ainsi un rythme graphique sur l’ensemble du recueil. Chaque illustration raconte une histoire en lien avec l’histoire du poème, c’est une invitation à se promener dans une multitude de petites histoires. Les illustrations sont travaillées toute en profondeur, pour inciter le lecteur à plonger dans des cabinets de curiosités qui ont beaucoup à raconter!

Pour les "Poèmes sous le vent", je suis partie sur la légèreté et le mouvement. La technique du crayon de couleur s'est tout naturellement imposée, permettant d’avoir une matière brute (naturelle) et de jouer facilement sur des effets de transparence . Certaines pages s’ouvrent en accordéon comme une métaphore du vent qui passe en chantant… les illustrations des poèmes sous le vent sont traitées toute en mouvement, elles sortent et rentrent des pages comme le vent qui serpente sur le monde entre les arbres, les maisons, les passants etc… C’est une balade graphique sans fin, ou chacun, au delà des pages, peut s’imaginer la suite de l’histoire racontée par les illustrations.

- Hélène, d'où viennent ces poèmes ?
De toutes ces choses qui font vibrer un être vivant, du tragique à la joie la plus pure, et du sentiment d'être relié avec tout ce qui existe dans l'univers... et des créations de Lucie !

- Que souhaites-tu, Hélène, transmettre aux enfants de la poésie ?
L'émerveillement de mettre en images, en mots, ce que l'on perçoit et ressent. La poésie n'est pas réservée à une "élite". Elle n'est pas non plus figée dans une forme prédéfinie. C'est un souffle qui peut courir librement de bouche en bouche. Vous, les enfants, emparez-vous des mots, et faites-en de nouvelles images qui vous raviront !

- Comment vis-tu la poésie au quotidien ? Quelle place occupe-t-elle dans ton travail d'écriture ?
C'est ma compagne de route. Elle m'a été donnée par ma première maîtresse d'école. J'avais 6 ans et des défauts de prononciation. La maîtresse m'a aidée à les corriger en me faisant répéter après elle toutes sortes de poésies : Paul Fort, Henri de Régnier, Victor Hugo, Verlaine, Maurice Rollinat, Charles d'Orléans... J'étais émerveillée des images et des sonorités, et des émotions qu'ils véhiculaient... Je les ai appris par cœur pour me les redire aussi souvent que je le voulais. L'année suivante, j'ai écrit mon premier poème, j'avais pris ma respiration.

- Quels sont tes poètes préférés ?
Hélène : Il y en a tellement! En vrac, les premiers me venant à l'esprit: Prévert, Rimbaud, Apollinaire, Verlaine, Baudelaire, Eluard, Aragon, Leconte de Lisle, Villon...Chez moi, c'est très éclectique!

mon-compte

Mon Panier

Votre panier est vide